• King Kitoko

Un an au pouvoir

Le béton coulé, les murs en voie d’élévation

Au jour de la rédaction de cet article, Félix Antoine Tshisekedi totalise un an et 49 jours à la tête de la République Démocratique du Congo. Le cinquième président de la RDC a accédé, le 26 janvier 2019, à la magistrature suprême au terme des élections démocratiques de décembre 2018. Depuis, il s’est engagé à écrire, à l’encre indélébile, une nouvelle page de l’histoire du pays. Il a posé ainsi plusieurs actions pour marquer positivement son mandat quinquennal.


S’il y a une grande aspiration à l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti présidentiel, c’est vivre dans un Etat des droits. Tous les présidents (Joseph Désiré Mobutu, Laurent Désiré Kabila et Joseph Kabila) auxquels l’UDPS s’est opposé en 38 ans de son existence, n’ont pas convaincu les « combattants » (militants de l’UDPS) sur l’instauration de cet Etat des droits tant chéri à la 10e rue. Mais le panier ne faisait que circuler. Aujourd’hui, le parti cher à l’éternel opposant Etienne Tshisekedi, a pris les rênes du pays. L’occasion de satisfaire l’ultime aspiration.


Cependant, instaurer un Etat des droits est semblable à construire une maison sur le roc, appelée à résister contre vents, pluies et torrents. Qui peut bâtir une telle maison, sans s’asseoir d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer ? Le nouveau locataire du Palais de la Nation a conscience de cette réalité. Sa première année au pouvoir a consisté à jeter les bases solides pour l’édifice démocratique qu’il veut construire. L’ironie du sort c’est qu’il a été surnommé « Fatshi béton ». S’il est béton, c’est qu’il lui reste d’élever les murs de la maison. Ce que la population attend impatiemment.


Les actions de « bétonnage », celles s’inscrivant dans la logique de construire une bonne fondation de la satisfaction du peuple, sont à citer par dizaines dans les différents domaines de la vie nationale. Après un an d’exercice de plus hautes fonctions du pays, Félix Antoine Tshisekedi a lui-même présenté ses différentes actions, dans son premier oral, devant les deux chambres du Parlement réunies en. D’après lui, le peuple est au centre de toutes ses préoccupations. Pour ce peuple, Félix Tshisekedi accepte privations et sacrifices car c’est à l’aune de sa satisfaction que son action aura un sens. L’année 2019 a été donc celle de « bétonnage » et 2020 est celle de l’action.

Recent Posts

See All

La RDC occupe la 9e place

Classement des pays africains les plus attrctifs pour l’investissement Le monde s’y attendait le moins, mais c’est arrivé : la République démocratique du Congo (RDC) est classée 9e pays africain le pl

La très généreuse Denise Nyakeru

Derrière un grand homme, il y a toujours une grande dame. Denise Nyakeru est toujours à côté et dans les pensées de son mari Félix Antoine Tshisekedi. Autant dire qu’elle est non seulement une alliée

Souscrivez

  • White Facebook Icon
Bon A Savoir

Copyright © 2020 Bon a  Savoir - Tous droits reserves.